RETROUVER SA SILHOUETTE, APRÈS LA MATERNITÉ

La remise en forme après l’accouchement est essentielle pour reprendre contact avec votre corps et récupérer votre moral. Après l’accouchement, on a changé, on a pris du poids on ne se supporte plus, on rêve du ventre qu’on avait avant, il faut reprendre de bonnes habitudes alimentaires… Mais pas question de reprendre une activité physique soutenue ou un régime trop drastique. En suivant les conseils de spécialistes, des exercices respiratoires permettent de remuscler en douceur les abdominaux dès trois semaines environ après l’accouchement. Une fois la rééducation périnéale achevée, vous pourrez vous atteler à des exercices plus toniques. New African Woman vous livre les conseils d’une spécialiste en nutrition et médecine esthétique du Centre Logiderm Paris.


1/Ne vous précipitez pas, laissez la nature faire les choses

af-mum-1Juste après l’accouchement, il n’est pas conseillé de faire un quelconque régime ou de mener une activité physique intense. La priorité doit être donnée à la récupération, d’autant que l’accouchement a pu engendrer une grande fatigue ainsi que des lésions périnéales et les premiers jours avec bébé sont loin d’être de tout repos. De plus, les ligaments ont été distendus pendant la grossesse et l’accouchement et ils ont besoin de retrouver leur tonicité avant d’envisager une activité sportive. La recommandation doit être la rééducation pelvi-périnéale 6 à 8 semaines après l’accouchement avant de débuter une activité sportive, en particulier s’il y a eu des lésions périnéales. Seulement après, l’activité peut être entreprise.

2/Trouver l’activité en fonction du mode d’accouchement

Après la période de rééducation, il faudra trouver une activité adaptée en fonction de : – son mode d’accouchement : l’accouchement par voie basse sans complication, l’accouchement avec épisiotomie ou forceps, et l’accouchement par césarienne, n’autorisent pas la même possibilité d’activité sportive, – son niveau sportif avant la grossesse : La marche, la natation, les abdominaux, la gymnastique douce, le pilate… sont les activités les plus adaptées. La marche même rapide par exemple peut en plus être pratiquée avec bébé, la natation également avec les bébés nageurs…

À partir du 4e mois après l’accouchement, les exercices cardiovasculaires sont possibles. Le rythme conseillé est de 1 à 2 fois par semaine pour la reprise. Il ne faut pas trop en faire pour éviter le risque d’épuisement et de baby blues qui peut survenir.

3/Comment pratiquer une activité sportive si on est accaparée par bébé?

Ceci est une question d’organisation et de gestion de son agenda. Tout va dépendre bien évidemment des choix faits par la maman sur l’allaitement, sur la garde de l’enfant… Toutefois, pourquoi ne pas profiter des balades avec bébé pour reprendre une activité sportive telle que la marche, plusieurs modèles de poussettes sont adaptés à des marches soutenues et permettent même de prendre des chemins. La marche est une très bonne activité sportive. Il existe également des cures postnatales en thalassothérapie proposant des programmes de remise en forme avec la prise en charge de bébé.

 4/Alimentation

Après l’accouchement et pour faciliter une bonne récupération, l’alimentation est primordiale. Il ne faut surtout pas se lancer dans un régime amincissant avant 3 mois et surtout pas de régime restrictif. Ensuite le régime doit se faire sous surveillance médicale afin d’éviter les carences. Il faudra le faire progressivement en se donnant des objectifs sur plusieurs semaines. Idéalement, prévoir de perdre 2 kg par mois maximum.

Une alimentation variée et équilibrée est indispensable après l’accouchement d’autant plus si la maman allaite. Il est impératif de prendre 3 repas équilibrés par jour et éventuellement rajouter 1 ou 2 collations afin de s’assurer au corps une prise minimale de 1 500 kcal/jour. Privilégiez les sucres lents, les viandes maigres, les poissons, les acides gras insaturés (comme les huiles végétales) et les eaux riches en magnésium (Hépar, Rozana…). Évitez les produits trop sucrés, les acides gras saturés… et les grignotages.

Pendant l’allaitement, il est recommandé de manger de tout pour être en forme en variant son alimentation et en respectant les conseils ci-dessus. Une alimentation variée est également très importante pour bébé car les aliments donnent du goût au lait maternel ce qui le prépare à ouvrir son palais lors de la diversification alimentaire. Il faudra également boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Les besoins journaliers d’une maman qui allaite sont de 2000 à 2 500 kcal. Vous devrez éviter les excitants tels que le café, le thé, les alcools, le tabac et la prise de médicament sans avis médical. Les aliments à inclure dans votre alimentation après l’accouchement sont : – fruits et légumes : 5 par jour – protéines animales : 1 à 2 par jour – produits céréaliers : 2 à 4 par jour – produits laitiers : 3 à 4 par jour – graisses : environ 50g par jour.

5/Remodeler sa silhouette
af-mum2Traiter la cellulite, la peau d’orange, les pires ennemis même après un régime, quelles sont les méthodes porteuses ? À court ou à long terme ? Comment l’entretenir ?

Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont les meilleures méthodes de prévention. Localement on peut agir par différentes méthodes : mésothérapie, infrarouges, radiofréquences, palper-rouler seuls ou combinés, lipolyse laser peuvent aider à retrouver sa silhouette. Des technologies sous suivi médical aident à retrouver sa silhouette.

Les amas graisseux et la cellulite peuvent être traités par le VelaShape, un combiné de :
– Radio Fréquence bipolaire (RF)
– Infrarouge
– Massage mécanique
– Vacuum

La chauffe créée par la synergie de l’infrarouge et de la RF augmente l’oxygénation cellulaire, le vacuum et le massage par les rollers lissent la peau et favorisent une meilleure diffusion de la chaleur. L’objectif est d’augmenter le métabolisme, le drainage lymphatique et de réduire la taille des cellules de graisse. Le résultat : une réduction de la circonférence des zones traitées, une peau plus douce et sans peau d’orange.

La mésothérapie peut également y être associée sauf dans le cas d’allaitement. Le médecin injecte à l’aide d’aiguilles très fines des produits ayant une action sur la cellulite : stimulation veinolymphatique, effet défibrosant et lipolytique pour permettre l’élimination des graisses stockées. Progressivement, on observe dans les zones cellulitiques une nette amélioration de l’aspect de la peau et des troubles circulatoires, un lissage de la peau et une légère perte de volume.

Après la perte de poids, s’il reste quelques amas graisseux récalcitrants, la lipolyse laser peut être une bonne solution.

La lipolyse laser permet de réduire les capitons et de sculpter la silhouette par une procédure simple, très précise et d’une grande sécurité. C’est dans sa capacité à traiter les amas graisseux localisés, d’obtenir un lissage et une rétraction cutanée, qu’elle apporte une réelle innovation. Ses indications sont : la culotte de cheval, hanches, genoux, bras, chevilles, ventre, intérieur des cuisses, ovale du visage.

Consultation anti-âge
Par ailleurs, après une naissance, la consultation anti-âge s’avère une solution tout à fait adaptée, vous permettant de faire un bilan global complet.C’est une médecine du bien-être se basant sur 5 points essentiels :
L’équilibre oxydatif
L’équilibre hormonal
L’équilibre alimentaire
L’activité physique
Le bilan de la peau
La médecine anti-âge agit à deux niveaux : au niveau interne et au niveau externe, car l’enveloppe corporelle est le reflet de l’équilibre interne et une prise en charge globale anti-âge ne peut se faire correctement sans tenir compte à la fois des deux niveaux.


screen-shot-2016-11-17-at-14-55-13

Comments

comments

FemmeAfricaine

New African Woman, Édition Française. Le Magazine De La Femme Africaine

Be first to comment